frère

La fraternité ne se limite à la fratrie ni la confrérie et déborde le cadre de la solidarité qui n’en constitue qu’une sorte de traduction juridique, jusqu’à sa prise en charge par l’Etat, en sorte que la fraternité ne relève pas plus de l’ordre de la loi que du comptable.

Etre frères, c’est être « fils de ». D’origine spécifiquement chrétienne – on ne trouve trace de son acception dans les cultures et spiritualités antérieures à l’Évangile -, la fraternité descend de Jérusalem à Jéricho avec la parabole du Bon Samaritain et la filiation qu’elle introduit a dans le Notre Père en ce mot du Christ un ineffable point d’orgue : Abba – Papa.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s