sainteté

Si tant est qu’on en ait une, on se fait de la sainteté une idée souvent erronée. Elle n’est pas la perfection, qui n’est pas de ce monde, n’exige aucunement la destinée hors du commun d’un créateur d’ordre religieux ou d’une grande œuvre caritative, n’est pas l’apanage d’un pape ou d’un martyr.

La plus belle définition, et pour cela sans doute la plus proche de sa vérité, nous vient de Marthe Robin : « La fidélité dans l’amour par l’exactitude dans l’accomplissement des petites choses. » J’aime ce contour et la profondeur de ce regard qui saisit au point de les y inclure ces vies simples, discrètes, enfouies, ces petites mains qui dans l’âpreté parfois oblative de leur quotidien manifestent à ce monde une présence infiniment plus féconde qu’il ne le pense. Et le découvrant en seront peut-être les premières surprises.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s