chocolat

L’Eglise est humainement ce qu’elle est, ce que nous sommes – « le scandale des esprits forts, la déception des esprits faibles », disait Bernanos -, mais elle a spirituellement partie liée avec l’absolu et on ne manipule pas le logos comme un lego. Elle est dès ici-bas promesse d’une éternité qui renverra la mode et l’air du temps au rayon des invendus.

Et l’on voudrait qu’elle s’adapte à la modernité ? On demandera un jour aux écureuils de se mettre au Nutella, on fabriquera des pots à taille de noisette que des marchands du temple essaieront à Central Park de leur vendre en cornet.

C’est aussi sot que ça.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s