loi

« La loi est faite pour l’homme et non pas l’homme pour la loi. » Cette parole du Christ est au cœur du christianisme.

On observera d’abord que loi il y a : « être un homme, c’est s’empêcher ». Ce commandement moral procède soit de la raison humaine (c’est la thèse de Nietzsche, Kant…), soit d’une transcendance.

En introduisant une dynamique – la loi n’est pas l’alpha et l’oméga – le Christ stipule que la vérité ne procède pas de la raison mais qu’il existe au-dessus de la raison – censée sinon forger seule son commandement moral – une vérité première telle qu’elle peut affranchir la raison de son propre commandement. « L’homme n’est pas fait pour la loi » qui est la raison même de son humanité. Cette humanité n’est donc pas sa fin.

L’homme n’a alors le choix qu’entre se retourner vers la transcendance ou « progresser » vers le post-humain…

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s