naissance

Nombreux sont ceux qui restent tout au bord de la foi.

Il faut croire d’abord. Le mot foi vient du latin fides, synonyme de confiance. « Croire d’abord » est l’espace infini de notre liberté et nous rechignons à cet acte libre de confiance qui est saut dans l’inconnu. Ce saut est le Fiat de Marie : « Qu’il me soit fait selon ta parole. »

C’est au cœur de notre liberté que le Christ nous attend, étant entendu que nous n’avons rien de plus précieux à lui demander que lui-même. Ainsi que pour Marie, sa venue est celle d’un enfant, à ceci près que c’est nous qu’il fait naître à la lumière.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s