opposition

Max Weber opérait une distinction entre la morale de conviction et la morale de responsabilité, ce que Péguy développait pareillement sous la terminologie système droits de l’homme et système paix.

La morale de conviction vise le plus grand bien de l’individu, elle s’adosse à un absolu. La morale de responsabilité recherche le moindre mal collectif, elle est en ce sens plus politique. Entre les deux, tension oblige entre idéal et réalité, le point d’accord est improbable parce que la responsabilité empiète forcément sur la conviction. Pour que tel ne soit pas le cas, il faudrait non seulement une conviction unanimement partagée en son principe mais également en sa pratique.

Une politique s’adresse et s’impose un temps à tous. L’absolu éternellement s’adresse à chacun mais ne s’impose pas. Dès lors, seule la liberté individuelle de conscience peut s’avérer ligne de front.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s