avant-propos

Je ne suis pas, loin s’en faut, tombé dedans tout petit, genre Obélix de la foi.

De formation scientifique, c’est assez peu paradoxalement de la science que sont nées les premières interrogations. La matière est un puits de mystère et un prodige d’agencement. Mais la science peut dire le comment, non le pourquoi.

Il m’a semblé in fine que s’il y avait quelqu’un derrière l’incroyable beauté du monde, cette beauté devait refléter la sienne ; et qu’un artiste qui ressemble à son œuvre sait se rendre présent à qui – au besoin avec un peu d’insistance – le sollicite.

Depuis un certain jour, qui est un jour certain, Il fait Dieu.

Je n’ai à travers ce blog nullement l’intention de convaincre, cela ne m’est pas donné. Mais il est donné à chacun, intimement, librement, de vivre ce dont j’essaye – avec tant d’autres – de témoigner, et qui se résume en ceci : nous venons de l’amour et somme faits pour y retourner. Cela ne peut se garder pour soi.

Publicités