agenda

« L’homme c’est de la matière qui prend conscience d’elle-même », nous dit ce bon Hubert Reeves qui n’est pas à une contradiction près. On fera inutilement remarquer au scientifique que la probabilité d’obtenir une protéine fonctionnelle est de un sur dix puissance cent soixante-quatre quand il ne s’est écoulé – comparaison tout aussi inutile – que dix puissance seize secondes depuis le Big Bang.

Dieu n’est pas une aiguille dans une botte de foin, plutôt fétu de paille – d’étable -, vingt-cinquième heure de nos agendas. Si au lieu de déplorer son silence notre priorité était silencieuse de lui coller aux basques, on finirait larme. De joie.

Publicités

service

Comme ils étaient en route, il entra dans un village et une femme du nom de Marthe le reçut dans sa maison. Elle avait une sœur nommée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe s’affairait à un service compliqué. Elle survint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissée seule à faire le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. C’est bien Marie qui a choisi la meilleure part ; elle ne lui sera pas enlevée. »

Marthe se démène pour ses invités, dont le Christ, et finit par s’irriter de la passivité de sa sœur. Plutôt que de l’inviter plus ou moins discrètement à la rejoindre, elle choisit de prendre le Christ à témoin, sans doute parce que parfaitement assurée de son bon droit, ce qui, tout au moins sur le fond, semble recevable.

Jésus, sur le fond y compris, ne l’entend pas de cette oreille. Ce n’est pas sa débordante activité qu’il reproche à Marthe mais sa manière de considérer cet affairement comme la forme la plus haute de service et d’attention à l’autre. Elle se démène ainsi pour autrui au moins autant qu’elle ramène à elle. Il est des manières de se vider qui ne remplissent que de soi-même. Marthe récite son solfège, qui est encore le sien.

Marie est silence et pause sur la partition d’un autre. C’est cette part, meilleure d’être en résonance, qui ne lui sera pas enlevée.

paille

« En toute affaire ils ne font que songer aux moyens d’exercer leur langue », observait en son temps La Fontaine.

Les mœurs du royaume n’ont guère varié au Café du commerce de la République. Progrès faisant, on pérore à haut débit, on défigure en beauté, on s’indigne sélectivement en arborant du haut d’un statut d’inquisitoriales leçons d’humanisme. Aveuglant paradoxe que la vertu en quête de sa ration quotidienne de paille dans l’œil d’autrui pour par contraste se voir plus belle en son miroir. Miroir magique qui gomme la poutre. Et le charpentier !

Le Très-Bas, selon la divine expression de Christian Bobin, vit en-deçà de nos piédestaux, comme au berceau de paille d’une étable. On ne peut vers lui que commencer par descendre.